Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2014

La compréhension des changements climatiques -1

 «Il existe des preuves nouvelles et solides montrant que le réchauffement observé sur les 50 dernières années peut en grande partie être attribué aux activités humaines.» Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat

 «La plupart des gens sur Terre subiront des effets négatifs.» James J. McCarthy, Université de Harvard, Coprésident 2001 Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat

 

Au cours du siècle dernier, on a observé une hausse de 0,6°C de la température moyenne sur Terre, et ce réchauffement semble s'accentuer rapidement. Le XXe siècle a été le plus chaud du millénaire. Les années 1980 ont constitué la décennie la plus chaude des annales – jusqu'aux années 1990, qui sont maintenant les plus chaudes. Cette tendance se poursuit au XXIe siècle dont certaines années figurent parmi les plus chaudes jamais enregistrées.

 La plupart des scientifiques s'entendent sur le fait que les activités humaines ont une grande incidence sur ce réchauffement, en particulier la hausse des températures moyennes du globe observée depuis le milieu du XXe siècle. C'est la conclusion du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), un organisme international composé de centaines des meilleurs scientifiques du monde dans le domaine du climat. Le GIEC prévoit que les températures moyennes du globe continueront d'augmenter de 1,4°C, et cette hausse pourrait atteindre 5,8°C au cours du siècle actuel.

  Une hausse de la température moyenne du globe perturbera de plus en plus les conditions météorologiques au Canada et dans le monde entier. Plus la température augmentera, plus il est probable que d'autres changements bouleverseront le climat.

 

Que sont les changements climatiques ?

   Lorsqu'on parle du climat, on parle de conditions météorologiques habituelles auxquelles on peut s'attendre dans un lieu ou une région d'une saison à l'autre, d'une année à l'autre, et même d'une décennie ou d'un siècle à l'autre.

   Le changement climatique est une expression utilisée pour décrire une variation du climat dans une région particulière ou même à l'échelle planétaire d'une période à une autre. C'est la situation qui règne à l'heure actuelle. De plus en plus, les conditions météorologiques – le volume et la fréquence des précipitations, les variations de températures au cours de l'année, par exemple – ne sont plus celles qu'on pourrait prévoir en se reportant aux annales des siècles précédents et des périodes antérieures.

 Les températures plus élevées entraînent un plus grand taux d'évaporation et de précipitation, des vagues de chaleur plus fréquentes et des coups de froid moins nombreux. En outre, elles procurent en général davantage d'énergie pour les tempêtes et autres conditions météorologiques exceptionnelles. Par conséquent, à mesure que la Terre se réchauffe, les experts s'attendent, par exemple, à ce que la fréquence des précipitations très intenses et inhabituelles augmente et à ce que des inondations se produisent à certains endroits. De plus grandes périodes de sécheresse pourraient toucher d'autres endroits. Le nombre de tornades, la fréquence des orages et des vents violents ainsi que la grêle qui les accompagnent pourraient également augmenter dans certaines régions.

  

Comment peut-on reconnaître le climat des années antérieures ?

   Les registres actuels des températures ne remontent qu'à 1860 environ. Toutefois, en étudiant les carottes de sédiments du fond des océans et des lacs, les anneaux des arbres, les carottes des glaciers et d'autres données, les scientifiques peuvent connaître l'évolution du climat au cours de milliers d'années. Se formant au fil de nombreuses années, des éléments tels que les couches de glace et les anneaux des arbres présentent certaines caractéristiques chimiques et physiques correspondant aux conditions qui régnaient à l'époque de leur formation.
En examinant ces caractéristiques et d'autres éléments, notamment les concentrations de différents gaz dans les bulles d'air emprisonnées dans les glaces, les scientifiques peuvent obtenir des indices sur le climat et l'atmosphère à différentes périodes du passé

 

 

Commentaires

Ravie de vous revoir parmi les blogueurs.

Écrit par : Arkadia | 11/10/2014

Les commentaires sont fermés.