Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2015

Manger indonésien

 

Indonesian cooking is a mix of imports and traditions. Rice, fruits and fishes are plenty in the islands. Pigs and tea came from China and the use of sweets and pastry came from the colonial Dutch. Indonesian cooking is light and fresh, a very few meat but many vegetables and fruits, plenty of rice, grilled fish and grilled skewer chicken with a sate sauce.

 

Fruits, légumes et riz composent le principal de la cuisine indonésienne. Partout en Asie, un repas tourne autour du riz comme autour du pain dans les traditions de nos campagnes. Le plat national bien connu est le « nasi goreng », du riz frit légèrement relevé d'ail et de piments, mélangé à des légumes finement émincés et à un peu de viande finement hachée, de poulet ou de quelques crevettes et des oeufs. Le « nasi campur » est similaire mais le riz est cuit à l’eau, moins gras. Le « lontong » est du riz cuit à la vapeur et servi dans des feuilles de bananier. Le « bakmi goreng » vient de Chine, il est fait à base de nouilles de farine de riz frites au lieu de riz en grains. Le « gado gado » est un mélange de légumes cuits al dente avec une sauce aux cacahuètes, de la sauce soja, du piment et du sucre de palme. Tout ce qui est « soto » est soupe, sorte de ragoût dans lequel baigne un peu de tout. La « soto bandung » est le ragoût de tripes, le « à la mode de Caen » local. *Un plat similaire nous a été proposé non loin des palais du laos

 

Les amateurs de viande peuvent demander du « ayam goreng» , le poulet frit (attention : une recette mais en anglais !) . L’« ayam batutu » est une spécialité de Bali, du poulet farci grillé, servi avec des légumes, du tapioca et de la noix de coco. Le poulet se mange aussi en brochettes « saté », tout comme le poisson, le porc, et autres viandes. Les brochettes sont grillées sur la braise et servies avec une sauce aux cacahuètes ou au soja. La majorité des Indonésiens sont musulmans et ne mangent pas de porc. Seule Bali l'hindouiste autorise le cochon dans l’assiette. Le « babi guling » est un cochon de lait rôti à la broche, farci de piments émincés, d'ail, de gingembre et d'épices ; il occupe généralement la place d'honneur dans les banquets. Bali est une île environnée d’eaux poissonneuses et l’on s’y régale de langoustes et de pagres. Les étendues d’eau intérieures recèlent d’autres animaux bons à manger, comme ces grenouilles de rizières dont les cuisses sont énormes. Vue la taille de la grenouille de base, c’est une vraie cuisse de poulet. Le goût en est très différent et sidère Germains et Anglais qui s’y habituent mal : frogs’cooking !

à suivre ...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.