Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2016

Manger indonésien - suite

Suite de ma chronique sur la cuisine en Indonésie

 

Tout repas est aussi un rite social. En Indonésie, manger s’effectue selon son rang. La façon moderne du midi est comme partout ailleurs, et surtout en Asie, les petites échoppes ambulantes. Ces « kakis limas » qui signifient « cinq jambes » (2 du bonhomme, 3 de l’engin) servent soupes et riz maintenus au chaud sur des braises. La cuisine padang est populaire, un peu plus stable puisque vous êtes assis, sorte de fast-food indonésien où l'on vous présente une quantité de petits plats épicés sans que vous ne demandiez rien, mais vous ne payez que ce que vous avez consommé. La façon traditionnelle de manger des Javanais et Balinais est « waroeng ». Ce terme désigne des huttes coutumières au village, lieu de rencontre des habitants pour manger et discuter. La tradition remonte à plusieurs siècles, au royaume hindou des Majapahit qui gouvernait Java. Elle a été introduite à Bali en 1525 lors de leur exil. De nos jours, on mange « à la waroeng » dans les restaurants, devant de grandes tables flanquées de bancs. Les gens s’y retrouvent pour discuter devant un copieux repas et cela dure un certain temps. La façon coloniale un peu chic célèbre 12 plats, portés par 12 serveurs différents, selon le rite du Grand Rijstaffel. C’est ainsi que les Hollandais ont interprété la cuisine balinaise, « rijsttafel » signifiant en leur langue "table de riz". Il s'agit de légumes, de viande, de poisson, d'oeufs, de volaille faisant la ronde autour d'une montagne de riz, agrémentée de beignets de crevettes frites en guise de pain croquant, de bananes, de piment, de cacahuètes et de concombre mariné. Il y a encore la façon religieuse, le Wantilan, nom du lieu où l’on se rassemble après les cérémonies. Les gens y partagent un repas assis à même le sol, comme nous l’avons vu avant le jeu des buffles aux Célèbes. Sur la table le riz jaune à base de curcuma est présenté sous forme de cône dont la hauteur donne l’importance de la caste de l’hôte.

 

 

 

 

 

Chaque après-midi, avant le coucher du soleil, le thé devient un rituel. L’usage en vient de Chine et les Anglais l’ont adopté, tout comme les marchands arabes. Thé vert, thé au jasmin, thé au gingembre, thé au chrysanthème, le breuvage est servi avec de petits gâteaux « jajan pasar », des fruits confits, des coulis ou des salades de fruits exotiques. Le « teh panas » est le thé chaud, « manis » veut dire sucré, « pahit » ou « tawar », sans sucre. Le « dingin » est le thé glacé.

 

 

 

Les marques de bière les plus connues sont Anker et Bintang, brassées localement. On peut trouver de la Heineken (hollandaise), San Miguel (sous licence philippine) et de la Guinness pour les nostalgiques de la brumeuse Eirin. La bière de riz, appelé « brem », est soit de fabrication maison (pas terrible), soit commercialisé sous la marque Bali Brem. Le palais et surtout les intestins doivent s'y habituer... Les vins n'ont rien à voir avec les nôtres, sauf à y mettre le prix. Le rosé est un peu sucré mais se pique rapidement. Le blanc est plus sec, meilleur au goût mais plus difficile à trouver. L'eau n'est pas potable pour nos petits estomacs fragiles, elle doit être bouillie avant consommation. Inutile de demander, les Indonésiens la font tout juste réchauffer. A moins d’exiger « medidih duapuluh menit » dans le texte, (ce qui veut dire à peu près « de l'eau bouillie pendant 20 mn », il vaut mieux sacrifier à l’usage de l'eau minérale, qui se trouve très facilement et partout dans le pays. La plupart est d’ailleurs de marque « Danone », la multinationale « stratégique » qui doit rester dans des mains françaises, ce qui serait « vital » pour notre patriotisme, dit-on. Les touristes ne doivent pas ajouter de glaçons : ils sont faits d’eau du robinet.

 

 

 

Eviter aussi le lassi, une boisson d'origine indienne à base de yaourt liquide. C’est très bon mais très dangereux, les laitages ayant tendance à attirer toutes ces bêtes microscopiques qui nous en veulent. Le café (kopi) est, comme souvent dans les pays producteurs, pas bon. Soit il est lyophilisé et se sert en poudre, soit il est moulu et infuse directement dans la tasse. Comme l’eau n’est jamais assez chaude, les particules flottent en surface. Il faut acheter sa propre cafetière pour faire du « vrai » café selon les rites ; Charlie y est passé maître. Les jus de fruits frais font fureur, surtout à Djodjakarta et à Bali. Passés au mixeur, ils gardent toute leur saveur et leur fraîcheur garanti leur innocuité… à condition d’exiger « sans glaçons » ! En revanche les boissons colorées des marchés, dont les Indonésiens sont friands pour leur taux de sucre et leurs couleurs fluorescentes, ont un « goût anglais » peu aimable à nos palais : comme les bonbons acidulés, elles sont purement chimiques, ne contenant aucune trace d’un quelconque « fruit ».

 

17:20 Publié dans cuisine | Lien permanent | Commentaires (0)

16/01/2016

Les changements climatiques et notre planète

 

L'on prévoit que les changements climatiques procureront certains avantages à l'échelle planétaire – par exemple, de plus grandes précipitations pourraient accroître la sécurité alimentaire dans certaines régions, et des saisons de croissance plus longues pourraient favoriser la productivité agricole dans d'autres. On estime toutefois que leurs répercussions nettes seront négatives.

 

Les pénuries d'eau touchent déjà le tiers de la population mondiale, soit près de deux milliards d'habitants, et on s'attend à ce que ce nombre croisse de façon marquée à mesure que la population augmentera à l'échelle de la planète. Les changements climatiques pourraient accentuer les contraintes d'approvisionnement en eau douce. Les endroits où le risque de sécheresse est grand pourraient recevoir encore moins de précipitations, et les glaciers et les calottes de neige des montagnes qui alimentent les rivières et les ruisseaux dans de nombreuses régions du monde diminuent déjà. En Afrique, par exemple, plus de 80% du champ de glace qui couvrait le mont Kilimanjaro a fondu depuis 1912.

 

Dans les régions où les récoltes posent déjà des défis, il deviendra encore plus difficile de nourrir la population croissante avec un approvisionnement en eau restreint. Ceci pourrait entraîner l'émigration de millions de « réfugiés du climat ».

 

Etant donné que l'eau prend de l'expansion lorsqu'elle se réchauffe, et à mesure qu'une plus grande quantité des glaces de l'Arctique et de l'Antarctique fond, les niveaux de la mer pourraient augmenter de près de 88 centimètres d'ici la fin du siècle.
L'adaptation à ce changement comportera d'importants coûts économiques, et des millions de personnes seront touchées à mesure que les terres côtières et les îles seront érodées et même submergées par la montée des océans.

On prévoit que certains phénomènes météorologiques exceptionnels – notamment la canicule qui aurait causé la mort de plus de 15.000 personnes en Europe au cours de l'été de 2003 – se produiront plus fréquemment.

 

A mesure que les températures à la surface de la Terre augmenteront, les insectes tropicaux et subtropicaux vecteurs de maladies graves, telles que la malaria et la fièvre dengue, pourraient se propager à mesure que leur habitat s'étend, mettant ainsi un plus grand nombre de personnes à risque. Les répercussions se feraient davantage sentir dans les pays qui n'ont pas en place de système de santé publique bien adapté pour faire face à de telles éclosions de maladie.

 

30/11/2015

Rappel des écologestes au quotidien

 On peut tellement faire de petites choses qui ne coûtent presque rien pour améliorer tous les jours l'état de notre pauvre planète et de tous ceux qui la partagent ... en voici quelques unes : 

 

    Récupérer le papier, le plastique, le carton, les conserves... Super facile avec le tri des déchets

    Acheter des produits dont le contenant se récupère... Super facile, on les trouve partout

 

        - Le lait dans contenant en plastique au lieur de la boite de carton ciré,
        - NE pas acheter les petits jus dans le carton ciré
        - Les oeufs dans un contenant en carton
        - Les produits enveloppés individuellement comme le fromage
        - Privilégiez les produits en vrac et non dans des contenants en plastique

 

    Réutilisez vos sacs pour l'épicerie... Ayez-le toujours sur vous, au cas où

     Achetez du papier de toilette fait de papier recyclé... Très facile, yil n'y a qu'à essayer

     Économisez l'eau... Le moins de bain possible, une bouteille de sable dans la cuvette des toilettes...

     Si vous ne lisez pas votre publi sac, laissez une note pour ne pas le recevoir... Super facile, il ne vous reste qu'à écrire

       Abonnez vous à vos journaux en ligne si vous le pouvez... Facile, presque tout le monde a internet aujourd'hui

      Regroupez vos achats au lieu d'utiliser votre voiture 12 fois... Super facile avec les supermarchés

      Ne prenez pas votre voiture pour de petites distances.. le vélo, la marche ou le roller :)... En plus, c'est bon pour la santé 

   Remplacez vos produits ménagers par des produits naturels, il existe diverses recettes pour les faire ou encore des produits déjà existants sur le marché mais un peu plus dispendieux..

 

16:28 Publié dans solidaire | Lien permanent | Commentaires (0)

01/09/2015

le jeu FIFA est planétaire

Petite incise pour rappeler que décidément l'industrie du jeu vidéo s'est répandue avec l'Internet sur toute la planète.

 

Le monde des MMORPG a subi une révolution quand World Of Warcraft est sorti au milieu des années 2000. Il faut dire que son principe et son univers ont fait beaucoup de mal à tous les gros joueurs du marché. Il est donc toujours intéressant de voir ce que les autres peuvent bien offrir. D’autant plus quand c’est un jeu du web.

 

Et ici c'est un jeu de football : FUT 16  (Fifa ultimate Team) ou fifa .

Depuis la dernière coupe du monde il est dit que des millions d'adeptes ont choisi ce jeu : pour son graphisme hyper réaliste (quoique PEs 16 soit encore mieux au niveau de la reproduction des visages des joueurs : une réussite !) , IA évoluée et surtout le fameux marché des transferts avec sa sous-économie des crédits fifa déja évoquée par ici .

Et bien voila que j'ai découvert un site en Suédois qui propose des crédits fifa (des "fut 16 coins") ! : http://creditsfifa16.fr

Bien sur je n'en comprends pas la langue et je n'irais pas en acheter là, mais c'est incroyable comme ce jeu à gagné toutes les frontières en peu de temps. Et j'imagine que les "fut coins" sont collectés par des travailleurs Chinois au bout du monde...Assemblage hétérodoxe de volontés unies pour faire tenir un jeu qui simule le 1er sport de la planète.

je vais continuer à vous signaler les destinations exotiques où me mènera le jeu FIFA

 

18:55 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

13/08/2015

menuiserie Alu pvc portes & fenêtres

 

Isolation thermique

 

Pour conserver une température idéale dans votre logement, et préserver les qualités d’isolation de la construction, il est important que portes et fenêtres ne soient pas des « gouffres à froid » (ou à chaleur). Le verre, notamment, est un mauvais isolant, et doit bénéficier d’une attention particulière. Source : http://www.construiremalin.com/menuiserie-alu-pvc-perpign...

 

 

Le double-vitrage dans un ALU PVC

 

Le double-vitrage consiste à enfermer une lame d’air entre deux parois de verre plus ou moins épaisses. Sur ce type de vitres, vous trouverez :

 

  • une mention d’épaisseur : par exemple, « 4/12/4 » signifie « deux parois de verre de 4 mm espacées de 12 mm »

  • un coefficient d’isolation (noté U, et exprimé en W / m².K) : plus il est petit, plus la fenêtre est isolante. La valeur de U est d’environ 2,9 sur un double-vitrage standard (4/12/4).

    ALU.JPG

 

Le vitrage à isolation renforcée

 

Pour encore plus de performances, les fabricants proposent aujourd’hui des vitrages à isolation renforcée, ou VIR.

 

L’une des faces internes du double-vitrage est recouvert d’une fine couche d’argent ou d’oxydes métalliques. Cette « barrière », en s’opposant au rayonnement infra-rouge, présente deux avantages :

 

  • Elle régule la chaleur hiver comme été

  • Elle préserve l’éclairage naturel à un haut niveau.

 

Les portes

 

Qu’il s’agisse de la porte d’entrée, d’une porte communiquant avec le jardin, un cellier, un appentis ou un garage, toutes les portes donnant sur l’extérieur ou des pièces moins chauffées doivent bénéficier d’une bonne isolation.

 

L’étanchéité

 

N’oubliez pas non plus que les jointures doivent être étanches pour éviter les fuites et les courants d’air.

 

À noter : la qualité de l’isolation est susceptible de varier selon la nature de la menuiserie qui entoure les portes et les fenêtres.

 

17:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

15/07/2015

Barre de manœuvre de sécurité et de blocage pour volets de maisons

 

Dans la série … les petites contraintes quotidiennes ... : ouvrir et fermer les volets de la maison !

– vous savez les volets à battants, ceux où l’on doit se pencher, voire manquer de se défenestrer pour mettre "la tête de bergère" ou l'arrêtoir si vous préférez ... (ou avouez que vous non plus ne connaissiez pas le nom du truc qui bloque) !


ce constructeur de maison à perpignan vous propose un nouveau geste « push-and-pull » qui vous simplifiera la petite corvée du soir et du matin.

Dans sa version simplifiée, le système est composé d’une barre équipée de petits bras articulés à chaque extrémité, des bielles en quelque sorte, elles-mêmes fixées sur le battant du volet.

Pour fermer les battants, il suffit d’exercer une traction sur la barre, les volets sont invités à se fermer, la barre trouve elle son logement, dans l’embrasure de la fenêtre (une version un peu plus sophistiquée de l’installation offre une position de fermeture de sécurité).

Le matin, pour saluer le soleil, il suffit de repousser les volets de la maison ; l’ouverture totale et le blocage en tirant d'un coup énergique sur la barre. Le dispositif est assez simple à monter car il est équipé d’un moyen de réglage de l’écartement a posteriori.

volet2.png

Bien sûr, il ne convient pas à toutes les architectures de maison car il impose une esthétique particulière, mais il rend un vrai service en offrant les fonctions d’arrêtoirs mais aussi de garde-corps.

 

 

 

 

12/06/2015

Et le photovoltaïque dans une construction de maison ?

 

Le photovoltaïque est une technologie dont on espère beaucoup pour l'avenir, puisqu'elle permet de transformer l'énergie solaire (non polluante et inépuisable) en électricité. On peut en bénéficier chez soi, en faisant installer des panneaux photovoltaïques (différents de ceux des chauffe-eau solaires) sur son toit.

La Réunion par exemple, est encore une fois pionnière dans le domaine, puisqu'elle accueille la plus grande ferme photovoltaïque de France. Mais on pourrait citer aussi le Sud de la France ou presque tout constructeur de maison Perpignan ( voir : http://www.construiremalin.com/constructeur-maisons-perpi... ) propose une gamme d'équipement solaire pour l'habitat (proximité avec le pôle DERBY oblige, reconnut pôle de compétitivité dans le 66).

Alors comment ça fonctionne ?

En théorie, c'est plutôt simple. Vous installez vos panneaux (environ 8000 € les 10 m²) et déjà, vous bénéficiez du même crédit d'impôt que pour un chauffe-eau solaire.

Est-ce que l'électricité produite sera suffisante pour votre foyer ? Certainement pas, et de toute façon, vous n'utilisez pas directement votre électricité, puisque vous ne pouvez pas la stocker. En fait, vous êtes raccordé au réseau EDF qui vous rachète votre électricité et vous vend la sienne, ce qui vous garantit un approvisionnement fiable et continu, quelque soit votre propre production. Avec 10 m² de panneaux, vous produirez environ 1000 kWh, donc vous divisez votre facture d'électricité au moins par deux (un peu plus en réalité, car EDF rachète votre électricité plus cher qu'il ne vend la sienne...).

On estime que l'investissement de départ peut être rentabilisé en moins de 10 ans, alors que vos panneaux ont une durée de vie d'au moins 25 ans. Ajoutez à cela que l'entretien est quasi-nul ! Les panneaux solaires étaient par ailleurs accusés de ne pas avoir un bon bilan carbone (c'est-à-dire qu'ils dépensaient plus de CO2 lors de leur construction qu'ils ne permettaient d'en économiser lors de leur fonctionnement), or, il apparaît que la consommation de carbone nécessaire à leur construction serait rentabilisée en 3 années de fonctionnement, donc bien moins que leur durée de vie...

panneaux-solaires.JPGY-a-t-il donc des inconvénients ?

En apparence non. Par ailleurs, il existe à la Réunion des cases isolées (dans les Hauts, mais pas seulement dans les cirques) comme dans les Pyrénées Orientales (Perpignan et sa région) qui n'ont que cette source d'énergie et dont les habitants semblent plutôt satisfaits. Alors, pourquoi ne pas tenter l'aventure, faire des économies et participer à la lutte contre le réchauffement climatique ?

D'autant plus que si vous revendez votre maison, il est évident que vous pourrez mettre en avant ces investissements, qui ne manqueront pas d'attirer l'attention des futurs investisseurs (c'est aussi vrai pour les chauffe-eau solaires, pensez à citer ces installations dans vos petites annonces). Voilà pour ce qui concerne le solaire.

 

16:26 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0)